{2}

Accueil Cours  Les options « Musique »

Les options « Musique »

L’option « musique renforcée » dans le cursus de philosophie

jeudi 19 septembre 2013, Jérôme Rossi, Patrick Lang


Depuis les années 1990, le département de philosophie de l’Université de Nantes offre aux étudiants des cours de musique optionnels, intégrés dans les divers cursus de licence.

Depuis l’année universitaire 2000-2001, le département de philosophie a également créé un parcours dit « musique renforcée », qui offre aux étudiants intéressés un enseignement musical varié et progressif, dès la première année du cycle L (licence). Il s’agit d’une spécificité unique en France.

Ce parcours permet une éventuelle réorientation à des étudiants qui hésiteraient à s’inscrire d’emblée dans un cursus purement musical (inscription possible par équivalence en L3 de musicologie à l’issue du parcours). Il permet aussi à ceux qui le souhaitent d’acquérir une formation favorisant des travaux de recherche en esthétique, ou une orientation ultérieure vers les métiers de la culture. Il permet enfin, tout simplement, aux amateurs de musique de suivre un enseignement intégré à leur cursus principal en philosophie.

Tous les enseignements regroupés dans le parcours « Culture musicale 1 à 6 » sont également ouverts à l’ensemble des étudiants en sciences humaines de l’Université de Nantes. Il est possible de s’inscrire à ces options sans avoir jamais reçu de formation musicale. Ces cours donnent lieu à une évaluation par un examen en fin de semestre.

Les cours à forte dominante technique sont réservés aux étudiants en philosophie inscrits en « option musique renforcée ». Le cours de méthodologie dispensé au premier semestre consiste en une « mise à niveau » qui permet aux étudiants débutants mais motivés de suivre le cursus. Ces cours sont évalués par un contrôle continu, et un examen en fin de semestre.

Organisation des enseignements
Niveau Intitulé des cours Heures
Première année, semestre 1
(L1, S1)
Musique renforcée 1 :
- Technique vocale
- Méthodologie de la pratique musicale et initiation au clavier
12

24
Première année, semestre 1
(L1, S1)
Culture musicale 1 :
Analyse auditive
24
Première année, semestre 2
(L1, S2)
Musique renforcée 2 :
- Technique vocale
- Méthodologie de la pratique musicale et initiation au clavier
12

24
Première année, semestre 2
(L1, S2)
Culture musicale 2 :
Patrimoines musicaux
24
Deuxième année, semestre 3
(L2, S3)
Musique renforcée 3 :
- Technique : Formation musicale, initiation à l’analyse et à l’harmonie
- Théorie et pratique du chant choral 1
- Pratique : musiques actuelles 1
24

24

12
Deuxième année, semestre 3
(L2, S3)
Culture musicale 3 :
Musique, langage, société
24
Deuxième année, semestre 4
(L2, S4)
Musique renforcée 4 :
- Technique : Formation musicale, initiation à l’analyse et à l’harmonie
- Théorie et pratique du chant choral 2
- Pratique : musiques actuelles 2
24

24

12
Deuxième année, semestre 3
(L2, S3)
Culture musicale 4 :
Esthétique musicale
24
Troisième année, semestre 5
(L3, S5)
Culture musicale 5 :
- Histoire des théories scientifiques de la musique
- Histoire et analyse de la musique 1 (XVIIe-XIXe siècles)
36

36
Troisième année, semestre 6
(L3, S6)
Culture musicale 6 :
- Philosophie de la musique
- Histoire et analyse de la musique 2 (XXe siècle)
36

36

Pour l’année 2013-2014, les cours sont assurés par : Jérôme Rossi, Patrick Lang, Guy Boistel, Will Guthrie, Franck Lagarde, Philippe Le Corf, Stéphane Le Gars, Annaig Orhand-Cottin, Anne-Zoé Rillon-Marne, Romuald Tual.

Responsable des enseignements : Jérôme Rossi, département de philosophie.


Musique renforcée 1 et 2

Technique vocale

Méthodologie de la pratique musicale et initiation au clavier

Licence 1, semestres 1 et 2

Annaig Orhand-Cottin, Franck Lagarde

Les deux semestres de formation musicale de Licence 1 sont étroitement liés et font ici l’objet d’une description commune.

Le cours de technique vocale consiste en une découverte de la voix sous différents aspects :
1) L’écoute d’œuvres vocales des différentes périodes de l’histoire (du Moyen Âge à nos jours) ;
2) Une pratique en groupe et individuelle (apprentissage de la technique respiratoire, fonctionnement des résonateurs, etc.) ;
3) Une application sous forme de vocalises, canons puis polyphonies.

En pratique musicale, il s’agit de reprendre les rudiments acquis au collège et éventuellement au lycée (lecture de notes, lecture rythmique, chant) pour parvenir rapidement à une approche multiple de la musique :
- Éléments de théorie musicale (rythmes binaires et ternaires ; lecture des clés de sol et de fa) ;
- Lecture de notes horizontale et verticale (clés de sol et fa) ;
- Prise de notes (dictées mélodique, rythmique et harmonique ; mémorisations) ;
- Initiation au chiffrage et à l’harmonie (accords de trois sons et renversements, broderies et notes de passage) ;
- Initiation à l’harmonisation au clavier ;
- Analyse de partitions des XVIIe et XVIIIe siècles.

Lectures conseillées :

Une théorie musicale, par exemple : ABROMONT, Claude, Guide de la théorie musicale, Paris, Fayard/Henry Lemoine, 2001. (Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque de philosophie.)

Voir également :
- BITSCH, Marcel, Précis d’harmonie tonale. Editions Leduc
- BITSCH, Marcel et HOLSTEIN, Jean-Paul, Aide-mémoire musical, Paris, Durand
- DANDELOT, Georges. Manuel pratique de l’étude des clés, Editions Eschig
- DANDELOT, Georges. Cahiers de Textes pour l’Analyse Harmonique, Vol. 1, Editions Lemoine
- DUHA Isabelle, L’harmonie en liberté, de la mémoire à l’improvisation. Vol. 1, Editions Billaudot
- JOLLET, Jean-Clément, Jeux de rythme, jeux de clés. Vol. 5, Paris, Editions Billaudot
- JOLLET, Jean-Clément, Musicalement vôtre. Vol. 5, Paris, Editions Billaudot


Culture musicale 1

Analyse auditive

Licence 1, semestre 1

Philippe Le Corf

Par l’écoute analytique, et sans partition, repérage auditif des formes, des genres, des styles. Acquisition d’un vocabulaire analytique précis.
La musique ancienne et la musique baroque sont plus particulièrement abordées, et mises en relation avec des œuvres et des pratiques musicales contemporaines d’aires géographiques diverses.
L’examen consiste en deux commentaires d’écoute et un commentaire plus esthétique.

(Le cours à lieu à l’ARIA, Château de la Balinière, à Rezé.)


Culture musicale 2

Patrimoines musicaux

Licence 1, semestre 2

Jérôme Rossi

Ce cours propose la découverte de deux types de répertoires en marge par rapport à ce qu’il est convenu d’appeler la « musique savante occidentale » : le jazz et les musiques ethniques.
En une centaine d’années d’existence, le jazz a exploré de nombreuses voies musicales, multipliant les croisements stylistiques. Nous retracerons l’histoire du jazz en en analysant les œuvres phares. La partie consacrée aux musiques ethniques prendra appui sur la rencontre de quelques grands patrimoines musicaux européens et extra-européens (Hongrie, Inde du Nord, Asie du Sud-Est, Afrique…).
Cette sensibilisation à la richesse de plusieurs univers musicaux questionne depuis diverses focales la question des rapports ambigus entre musique « savante » et musique « populaire ». Nous réfléchirons également à la notion d’improvisation, que l’on trouve à la fois dans le jazz et dans certaines musiques ethniques. La conclusion proposera enfin une réflexion sur les « métissages » musicaux actuels et abordera la question de l’« authenticité ».

Lectures conseillées :

- Musiques, Une encyclopédie pour le XXIe siècle, Jean-Jacques NATTIEZ (éd.), vol. 3 Musiques et cultures, Paris, Actes Sud, 2003. (Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque de philosophie.)

Voir également :
- BAUDOIN Philippe, Jazz, mode d’emploi, vol. 1 et 2, Paris, Editions Outre Mesure, Collection « Théories », 1990.


Musique renforcée 3 et 4

Formation musicale, Initiation à l’analyse et à l’harmonie

Licence 2, semestres 3 et 4

Jérôme Rossi

Les deux semestres de formation musicale de Licence 2 sont étroitement liés et font ici l’objet d’une description commune. Il s’agit de consolider les bases des deux semestres de L1, pour obtenir une plus grande richesse et une plus grande liberté dans la pratique musicale, individuelle et collective.
- Éléments de théorie musicale (polyrythmies simples, clé d’ut3) ;
- Lecture verticale et horizontale (clés de sol, fa et ut3)
- Analyse de partitions du XIXe et de la première moitié du XXe siècle ;
- Prise de notes (dictées mélodique, rythmique et harmonique) ;
- Enrichissement des chiffrages et de l’harmonisation (modulations, accords de quatre sons et renversements, ensemble des notes étrangères) ;
- Harmonisation au clavier prenant en compte les nouvelles acquisitions harmoniques ;
- Approche des techniques d’improvisation (individuelle et collective), développée à partir des grilles blues et des standards de jazz.

Lectures conseillées :

Une théorie musicale, par exemple : ABROMONT, Claude, Guide de la théorie musicale. Paris : Fayard / Henry Lemoine, 2001.
Un ouvrage d’initiation à l’harmonie, par exemple : BOUGERET, Gérard, Leçons d’écriture d’après la pratique des compositeurs [2 premiers volumes]. Paris : Billaudot, 1995, 1996 et 1998.

(Ces ouvrages sont disponibles à la bibliothèque de philosophie.)

Voir également :
- DANDELOT, Georges. Manuel pratique de l’étude des clés, Editions Eschig
- DANDELOT, Georges. Cahiers de Textes pour l’Analyse Harmonique, Vol. 1, Editions Lemoine
- DUHA Isabelle. L’harmonie en liberté, de la mémoire à l’improvisation, Vol. 1, Editions Billaudot
- JOLLET, Jean-Clément. Jeux de rythme, jeux de clés, Vol. 6, Paris, Editions Billaudot
- JOLLET, Jean-Clément. Musicalement vôtre, Vol. 6, Paris, Editions Billaudot


Musique renforcée 3 et 4

Théorie et pratique du chant choral

Licence 2, semestres 3 et 4

Patrick Lang

Chœur mixte ouvert à tous les étudiants et personnels de l’UFR Lettres et Langages désireux de s’engager dans un projet musical.

Cette UED, obligatoire pour les étudiants du parcours musique, donnera lieu à validation par contrôle continu pour les autres étudiants de L2 qui le choisiront (les modalités de cette évaluation seront précisées en séance). L’objectif est de constituer à terme un chœur de haut niveau qui puisse, notamment en se produisant en concert, assurer une publicité supplémentaire au parcours musique.

S’inscrivant dans la continuité du cours de technique vocale en L1 (parcours musique), les répétitions seront également l’occasion d’approfondir, par le lien entre théorie et pratique, certains thèmes abordés, notamment, en esthétique musicale (L2), en philosophie de la musique (L3).

On travaillera un répertoire principalement a cappella, aussi varié que possible à travers les époques, les pays, les langues, les genres, les styles et les cultures.

Expérience de chanteuse/chanteur, bases de formation musicale souhaitées mais non exigées. En revanche, l’assiduité aux répétitions hebdomadaires est indispensable.

On pourra lire p. ex. :
P. KAELIN, L’Art choral, Paris, Berger-Levrault, 1974

Théorie et pratique des musiques actuelles

Licence 2, semestres 3 et 4

Will Guthrie (semestre 3), Romuald Tual (semestre 4)

Ce cours comprend un atelier d’improvisation (semestre 3) et une initiation à la Musique assistée par ordinateur (M.A.O.) (semestre 4). Il est assuré sous forme de séances longues (demi-journées ou journées) en partenariat avec l’association Trempolino.


Culture musicale 3

Musique, langage, société

Licence 2, semestre 3

Jérôme Rossi

Il s’agit dans ce cours de deux heures hebdomadaires de réfléchir sur quelques problématiques inscrites au cœur de la relation ambiguë entre musique, langage et société. Ce n’est un mystère pour personne que la musique s’inscrit nécessairement dans l’espace social ; la sociologie, elle, distingue trois niveaux : la création, la diffusion et la réception. On insistera particulièrement sur ce dernier point lorsque, comprise comme « fait social total », la musique dépasse la sphère artistique purement autonome.
En guise d’introduction, on commencera par réfléchir aux rapports entre musique et langage : la musique est-elle un langage ? Peut-elle servir à communiquer ? Quelques figures seront d’abord évoquées : le chef d’orchestre, le(s) public(s), les « médiateurs matériels » (instrument, disque, radio), etc.
Nous réfléchirons ensuite au destin d’une œuvre emblématique de la culture classique occidentale — la Neuvième Symphonie de Beethoven — en analysant les multiples interprétations et utilisations qui ont pu en être faites (de l’hymne européen jusqu’à Orange mécanique). On questionnera dès lors les « pouvoirs » de la musique (manipulation, emprise, instrumentalisation, embrigadement, catharsis) à partir des écrits de F. Nietzsche et G. Steiner.
Dans un deuxième temps, on s’intéressera au statut de la musique dans la société de consommation de masse en s’appuyant sur les écrits critiques de T. W. Adorno et W. Benjamin. En quoi la musique populaire serait-elle plus susceptible d’une instrumentalisation par la rationalité moderne que la musique savante ? Ne peut-elle être envisagée au contraire comme le lieu d’un dépassement des apories de l’œuvre d’art musicale à l’ère de sa reproductibilité technique ?
Au terme d’un parcours varié du point de vue des écoutes, et qui aura tenté d’interroger un certain nombre d’idées reçues, on conclura sur la nécessité qu’il y a aujourd’hui de porter un regard critique sur ce que Nietzsche, parlant de l’œuvre de Wagner, appelait « la prostitution de la musique ».

Bibliographie succincte :

- ADORNO, Theodor W., Le Caractère fétiche dans la musique et la régression de l’écoute. Paris, Allia, 2001.
- BENJAMIN, Walter, Œuvres III. Paris, Gallimard, 2000.
- BOUCOURECHLIEV, André, Le Langage musical, Paris, Fayard, 1993.
— , Beethoven, Paris, Seuil, 1963 ; Essai sur Beethoven, Arles, Actes Sud, 1991.
- NIETZSCHE, Friedrich, La naissance de la tragédie, Le Cas Wagner, poche Gallimard.
- SCHLOEZER, Boris de, Introduction à Jean-Sébastien Bach, Paris, Gallimard, 1947.
(Ces ouvrages sont disponibles à la bibliothèque de philosophie.
Une bibliographie plus fournie est communiquée au début du semestre.)


Culture musicale 4

Esthétique musicale

Licence 2, semestre 4

Patrick Lang

Après avoir inscrit l’esthétique au cœur du discours philosophique sur la musique, le cours aborde les questions générales d’esthétique musicale, notamment :
-  Le beau dans la musique (Kant, Hanslick, Adorno).
-  Le sentiment et l’expression musicale ; la forme et le contenu en musique.
-  Les différents modes d’existence de l’œuvre musicale (partition, interprétation, audition) : approche phénoménologique (Ingarden) et ontologie de l’œuvre (Adorno).

Le cours prend appui sur la musique romantique et sur la musique du XXe siècle. À partir de la pensée des musiciens et compositeurs contemporains, et dans le but d’acquérir une attitude véritablement critique envers leurs musiques, les cas limites et problématiques sont enfin envisagés : musique non écrite, musique improvisée, relation musique / image.

Bibliographie succincte :

- KANT, Emmanuel, Extraits de la Critique de la faculté de juger.
- HANSLICK, Edouard, Du beau dans la musique : essai de réforme de l’esthétique musicale. Trad. Charles Bannelier et Georges Pucher. Paris, Christian Bourgois, 1986 (Musique / Passé / Présent). 1ère édition allemande : 1854.
- INGARDEN, Roman. Qu’est-ce qu’une œuvre musicale ? Trad. Dujka Smoje. Paris : Christian Bourgois, 1989.
- ADORNO, Theodor W., Extraits de Quasi una fantasia (Paris, Gallimard), Philosophie de la nouvelle musique (Paris, Gallimard), Théorie esthétique (Paris, Klincksieck).
- NATTIEZ, Jean-Jacques. Le Combat de Chronos et d’Orphée. Paris, Christian Bourgois, 1993.

(Ces ouvrages sont disponibles à la bibliothèque de philosophie.)


Culture musicale 5a

Histoire et analyse de la musique occidentale I (XVIIe-XIXe siècles)

Licence 3, semestre 5

Jérôme Rossi

La fin de la Renaissance et l’entrée dans l’ère baroque (vers 1600) voient se constituer le système tonal qui s’épanouit pleinement dans les périodes classique (XVIIIe siècle) et romantique (XIXe siècle).
Le système tonal, la « tonalité », va pendant 250 ans régir l’ensemble de la production savante occidentale. Cette hégémonie peut s’expliquer par le fait que les règles, la syntaxe, la grammaire de la tonalité ont des répercussions sur la forme musicale, l’orchestration, bref : ont des implications dans l’ensemble du processus de composition — mais ces implications sont réciproques.
Après avoir montré comment se constitue la tonalité et présenté le rôle éminent joué par Jean-Philippe Rameau dans l’élaboration du concept de « basse fondamentale », nous analyserons en détail les caractéristiques du classicisme viennois à travers les œuvres de Haydn, Mozart et Beethoven. On repérera ensuite, tout au long du XIXe siècle, les « brèches » successives, les aménagements, les ruptures partielles ou totales, les « retours au passé » qui jalonnent l’histoire de la musique romantique, lieu de la dissolution de la tonalité. Repoussant le système tonal dans ses ultimes retranchements, le romantisme puis le post-romantisme confirmeront l’extrême richesse de cette longue période de l’histoire de la musique.

Bibliographie succincte :

- BOUCOURECHLIEV, André. Le Langage musical, Paris, Fayard, 1993.
- HELFFER, Claude. Quinze analyses musicales : de Bach à Manoury, Genève, Contrechamps, 2000.
- ROSEN, Charles. Le Style classique, Paris, Gallimard, rééd. 2000.
- ROSEN, Charles, La Génération romantique, Paris, Gallimard, 2002.

(Ces ouvrages sont disponibles à la bibliothèque de philosophie.
Une bibliographie plus fournie est communiquée au début du semestre.)


Culture musicale 5b

Histoire des théories scientifiques de la musique

Licence 3, semestre 5

Guy Boistel, Stéphane Le Gars

- Rappels de solfège adaptés au cours : sons partiels, gamme juste, etc.
- Pythagore et Aristoxène.
- Euclide : La division du Canon.
- Ptolémée, Zarlin.
- Descartes (Abrégé de musique) et Gassendi (Initiation à la théorie de la musique).
- Notion de tempérament (Huygens, Sauveur, etc.).
- Euler : Essai d’une nouvelle théorie de la musique.
- Rameau et d’Alembert.
- L’acoustique et la théorie musicale de Helmholtz :

  • notion de timbre, fonctionnement de l’oreille, sons résultants, battements, définition de la dissonance ;
  • conséquence : une certaine « nature », incontournable en musique ?

- L’acoustique musicale au XXIe siècle.

Lectures conseillées :

- BAILHACHE, Patrice, Une histoire de l’acoustique musicale, CNRS, 2001.
- DECREUX, Éric, Mathématiques, sciences et musique, Paris, Ellipses, 2008.
- LEIPP, Emile, Acoustique et musique, Paris, Masson, 1984.


Culture musicale 6a

Histoire et analyse de la musique occidentale 2 (XXe siècle)

Licence 3, semestre 6

Jérôme Rossi, Anne-Zoé Marne

Le cours est centré sur l’évolution de la musique aux XXe et XXIe siècles, autrement dit sur la diversité des créations ne reposant pas (ou peu) sur le système tonal : atonalité, polytonalité, dodécaphonisme, sérialisme, modalité, échelles extra-européennes, musique électro-acoustique, musique concrète, spectralisme, etc.
Afin de bien saisir l’élaboration et la multiplicité des systèmes et des pratiques nouvelles, on sera amené à prendre connaissance de musiques anciennes ou éloignées, dans la mesure où, pour les compositeurs du XXe siècle et contemporains, elles ont constitué une source d’inspiration et une alternative au système tonal occidental : modes ecclésiastiques médiévaux, musique populaire occidentale, musiques folklorique et savante extra-européennes, etc.
Les notions d’espace et de temps musical seront abordées afin de mener une approche à la fois sensible, technique et esthétique des œuvres étudiées.

Bibliographie succincte :

- ADORNO, Theodor W. Philosophie de la nouvelle musique, Paris, Gallimard, 1962.
- BOSSEUR, Dominique et Jean-Yves. Révolutions musicales : la musique contemporaine depuis 1945, Paris, Minerve, 1993.
- GRIFFITHS, Paul. Brève histoire de la musique moderne : de Debussy à Boulez, Paris, Fayard, 1992.
Musiques en création. Genève, Contrechamps, 1997.
- MUSSAT, Marie-Claire, Trajectoires de la musique au XXe siècle, Paris, Klincksieck, rééd. 2002.
- NATTIEZ, Jean-Jacques (éd.). Musiques du XXe siècle, Arles, Actes Sud, 2003.

(Ces ouvrages sont présents à la bibliothèque de philosophie.)

Voir également :
- WEID, Jean-Noël von der, La Musique du XXe siècle, Paris, Hachette Littératures, 2005.
- DELIEGE, Célestin, Cinquante ans de modernité musicale : De Darmstadt à l’Ircam, Paris, Mardaga, 2003.


Culture musicale 6b

Philosophie de la musique

Licence 3, semestre 6

Patrick Lang

Une questions spécifique est abordée chaque année — par exemple : le temps musical, le « sens » de la musique, musique et métaphysique, etc.
En attendant d’entrer plus précisément dans la question, les étudiants qui ne les connaissent pas feront bien de découvrir au moins quelques-uns des ouvrages classiques suivants, qui sont tous importants pour une réflexion philosophique sur la musique :

- PLATON, République, livre III.
- ROUSSEAU, Écrits sur la musique, Paris, Stock, 1979.
— Œuvres complètes, V (Écrits sur la musique, la langue et le théâtre), Paris, Gallimard, Bibl. de la Pléiade, 1995.
- KANT, Critique de la faculté de juger.
- HEGEL, Cours d’esthétique, trad. franç. de J.-P. Lefebvre et V. v. Schenck, 3 vol., Paris, Aubier, 1995, 1996 et 1997.
— (précédente trad. chez le même édit. – moins bonne, mais qu’on trouve encore en bibliothèque – sous le titre Esthétique, en 10 petits vol., 1964-1965, puis en 4 vol. Champs-Flammarion).
— Esthétique, textes choisis et présentés par C. Khodoss, Paris, P.U.F., coll. SUP, 1973.
— Esthétique, 2 vol., reprise d’une ancienne trad. (Ch. Bénard), Paris, Livre de poche-LGF, 1997.
- SCHOPENHAUER, Le monde comme volonté et comme représentation (chapitres sur la musique faciles à repérer grâce à la Table des matières).
- NIETZSCHE, La naissance de la tragédie.




Haut de page up

  • Voir également sur iFac...
    • Philosophie de la musique (L3, semestre 2)

      Phénoménologie de la musique

      Patrick Lang

      Tous les mémoires sont en ligne. Pour en tirer le maximum de bénéfice, il convient de les lire dans l’ordre chronologique des ouvrages qu’ils étudient.
      Ce semestre sera consacré à une introduction à la phénoménologie de la musique, par l’étude de textes canoniques couvrant tout le XXe sièce, publiés tant par des philosophes que par des musiciens (compositeurs, chefs d’orchestre).
      Les cours et TD seront organisés sous forme d’un séminaire : chaque étudiant présente un exposé oral et fournit un mémoire de (...)


    • Histoire des théories scientifiques de la musique - L3

      Musiques et sciences au cours de l’histoire

      Guy Boistel, Stéphane Le Gars

      Voici les documents relatifs au cours d’Histoire des théories scientifiques de la musique (HTSM) , cours qui se propose de couvrir la période qui va de Pythagore aux débats menés au sein du séminaire MaMuPhi qui se tient à Paris depuis 1999 sous la houlette de François Nicolas.
      En 2017-2018, les cours de Guy BOISTEL (GB) auront lieu le mardi après-midi de 14h à 17h (6 séances, de Pythagore à Rameau puis de Barbaud/Xenakis à MaMuPhi) de septembre à octobre ; ceux de Stéphane LE GARS (SLG) auront le (...)


    • Séminaire de philosophie de la musique

      Le temps et la musique

      Jérôme Rossi, Patrick Lang

      Tous les mémoires d’étudiants figurent en ligne ci-dessous, dans l’ordre de l’achèvement de leurs versions définitives.
      Le séminaire B4 est consacré en 2013-2014 au thème Le Temps et la musique.
      Des séances consacrées à l’étude d’oeuvres spécialement sous l’aspect de la temporalité musicale alternent avec des séances consacrées à l’étude plus théorique d’un aspect du thème général. Bibliographie (études et oeuvres) à télécharger ci-dessous. Calendrier des séances à télécharger ci-dessous.
      Les étudiants (...)


    • L3 - S2

      Philosophie de la musique

      Phénoménologie de la musique

      Patrick Lang

      Le semestre est consacré à une introduction à la phénoménologie de la musique, par l’étude de textes couvrant tout le XXe sièce, publiés tant par des philosophes que par des musiciens (compositeurs, chefs d’orchestre).
      Les cours et TD sont organisés sous forme d’un séminaire : chaque étudiant présente un exposé oral et fournit un mémoire de 35.000 signes maximum qui sera publié ici même après validation.
      Date limite pour la remise des mémoires :
      23 février pour tous les étudiants dont les exposés sont (...)


    • Esthétique musicale

      Alain Patrick Olivier

      Ce cours d’esthétique musicale est consacré à la philosophie de la musique moderne. Il donne des repères généraux concernant l’esthétique et envisage en particulier la place de la musique dans l’esthétique ainsi que les rapports entre musique et philosophie, entre musique et société.
      Bibliographie :
      T. W. Adorno, Philosophie de la nouvelle musique, trad. H. Hildenbrand et A. Lindenberg, Galllimard, 1962.(Philosophie der neuen Musik, Frankfurt a. M., Europäische Verlagsanstalt, 1958).
      T. W. Adorno, (...)


    • L3 - Semestre 2

      2015-2016 Philosophie de la musique

      Phénoménologie de la musique

      Patrick Lang

      14 mai 2016 : Tous les minimémoires sont en ligne. Pour en tirer le profit maximal, il est recommandé de les lire dans l’ordre fixé par le calendrier des séances du séminaire.
      Le semestre est consacré à une introduction à la phénoménologie de la musique, par l’étude de quelques textes (principalement articles de recherche) couvrant tout le XXe et le début du XXIe siècles.
      Les cours et TD sont organisés sous forme d’un séminaire : chaque étudiant présente un exposé oral d’une durée de 45 à 60 min et (...)


    Haut de page up

rechercher sur iFAC


aide & repérage

logouniv        Le site iFAC est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons