• Caphi

Accueil Cours  Les pensées singulières

Séminaire de philosophie analytique (B2)

Les pensées singulières

Filipe Drapeau-Contim, Bruno Gnassounou, Cyrille Michon, Michael Murez,

mardi 19 septembre 2017, Bruno Gnassounou, Cyrille Michon


Depuis les travaux des théoriciens de la référence directe (Kripke, Kaplan, Donnellan…), on a coutume d’opposer les termes authentiquement référentiels (noms propres, démonstratifs, indexicaux…), qui contribuent à exprimer des propositions singulières à propos de leur référent, aux termes généraux (descriptions définies, expressions quantifiées) qui véhiculent des contenus descriptifs purement généraux, insensibles à l’identité des objets auxquels ils s’appliquent. Il est raisonnable de penser que cette distinction du singulier et du général qui vaut sur le plan du contenu linguistique, doit prendre sa source dans une distinction plus fondamentale existant sur le plan de la pensée. Un certain nombre d’auteurs ont ainsi défendu qu’il existait deux types de pensées : d’une part, les pensées singulières ou de re, dont le contenu dépend d’un objet en particulier et qui sont pour ainsi dire « en contact »avec leur objet, et d’autre part, les pensées générales ou descriptives, dont le contenu ne reflète pas l’identité des objets concernés. Cette hypothèse soulève un ensemble de questions qui ouvrent aujourd’hui un nouveau programme de recherche : À quelles conditions pouvons-nous attribuer une pensée singulière à un sujet, et quelle(s) forme(s) prennent ces attributions ? L’usage d’une description définie ou même d’un nom propre suffit-il pour entretenir de telles pensées, ou faut-il satisfaire des conditions plus contraignantes, par exemple un rapport causal au référent ? Y a-t-il plusieurs sortes de pensées singulières comme il existe plusieurs sortes de termes référentiels, les uns indexicaux, les autres insensibles au contexte (noms propres) ? Quid des pensées apparemment singulières qui sont pourtant sans objet (fiction, hallucinations, noms propres malheureux, etc.) ? Nous tâcherons de répondre à ces questions en nous appuyant sur les écrits pionniers de Quine, Searle, Kaplan, etc., ainsi que sur les travaux plus contemporains de François Récanati portant sur les« fichiers mentaux » (mental files).

Ce séminaire est commun aux départements de philosophie des universités de Rennes 1 et de Nantes, et se tiendra alternativement à Rennes et à Nantes.

Séances d’introduction locales

- Le 29/9 à 14h à Nantes (Frege-Russell ; texte à lire Russell 1910 et/ou 1912/1989) - Salle C904
- Le 21/9 à Rennes

Séances communes (10h-17h sur place, prévoir 90 mn pour le transport)

- 9/10 à Rennes (Quine 1956/2011, Kaplan 1968) - Salle Ortigues, Bâtiment 32b, Campus Baulieu
- 27/10 à Nantes (Searle 1983/1985, Burge 1977 et 2006)
- 17/11 à Rennes (Donnellan 1977, Kaplan 1968 et 1989/2011) - Salle Ortigues, Bâtiment 32b, Campus Baulieu
- 1/12 à Nantes, journée autour de François Récanati

http://caphi.univ-nantes.fr/spip.php?article838

Cette dernière journée sera précédée d’une séance de préparation (Récanati 2012)

- le 24/11 à Nantes
- Le 28/11 à Rennes

P.-S.

Bibliographie :

- Burge, T., « Belief de re » in Journal of Philosophy, 1977
- Burge, T., « Postscript to « Belief de re » » (2006) in Burge, T., Foundations of Mind, Oxford University Press, 2007
- Dokic, J, Corrazza, E., Problèmes de l’indexicalité, L’Eclat, 1993 (contient des traductions des textes de Perry et Evans).
- Donnellan, K.S., « The Contingent a priori and Rigid Designators » in Midwest Studies in Philosophy, 1977
- Jeshion, R. (ed), New Essays on Singular Thought, Oxford University Press, 2010
- Kaplan, D.,« Quantifying In », Synthese, 19 (1/2), 1968, p. 178-214
- Kaplan,D., « Démonstratifs », dans Textes clés de philosophie du langage, Vrin, 2011, p. 135-180.
- Kaplan, D., « Afterthoughts », in Almog, J., Wettstein, H., & Perry, J. (eds.), Themes From Kaplan, New York, Oxford University Press, 1989, p.565-614.
- Kripke, S., La logique des noms propres, Minuit 1982 (version originale 1972 et 1980)
- Perry, J., The Problem of the Essential Indexical and Other Essays. New York : Oxford University Press, 1993 (Enlarged edition, Stanford : CSLI Publications, 2000.)
- Quine, W. V. O., « Quantificateurs et attitudes propositionnelles », dans Quine, W. V. O., Les voies du paradoxe, Paris, Vrin, 2011, p. 321-338.
- Récanati, F., Direct Reference, Blackwell, 1993.
- Récanati, F., Philosophie du langage (et de l’esprit), Folio essais, 2008.
- Récanati, F., Mental Files, Oxford, Oxford University Press, 2012
- Russell, B., « Knowledge by Acquaintance and Knowledge by Description », Proceedings of the Aristotelian Society, vol 11, p. 108-121 (1910-11), repris dans Mysticism and Logic (1914)
- Russell,B., « Connaissance par expérience directe et connaissance par description », dans Russell, B., Problèmes de philosophie, Paris, Payot, 1989, p. 69-82.
- Searle, J., « Le référentiel et l’attributif », dans Searle, J., Sens et expression, Paris, Éditions de Minuit, 1982, p. 189-215.
- Searle, J., L’intentionalité, Paris, Éditions de Minuit, 1985.

titre documents joints




Haut de page up

rechercher sur iFAC


aide & repérage

logouniv        Le site iFAC est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons