• Caphi

Accueil Cours  Des raisons de douter ?

Philosophie contemporaine

Des raisons de douter ?

L3, S1

jeudi 1er octobre 2020, Angélique Thébert


Le sceptique cherche à susciter en nous un « vertige épistémique », une angoisse liée à la prise de conscience que nous ne connaissons pas ce que nous croyons connaître. Le cours présentera les arguments du sceptique, tels qu’ils sont formulés dans la philosophie analytique contemporaine. Ces arguments s’appuient sur des exigences fortes (ex. : exigence de justification de nos énoncés, exigence d’infaillibilité, exigence d’exclusion des scénarios sceptiques, exigence d’exclusion du hasard épistémique). Nous présenterons les manières dont nous pouvons soit répondre au sceptique (en souscrivant en partie aux exigences qu’il énonce), soit court-circuiter l’emballement du doute (en montrant que le sceptique se méprend sur ce qu’est une « bonne raison de douter »). Nous nous appuierons sur des arguments présentés dans des articles et ouvrages publiés à partir des années 1960, principalement en langue anglaise.
Pour vous familiariser avec ces débats, vous pouvez consulter Connaître. Questions d’épistémologie contemporaine (dir. J.-M. Chevalier et B. Gaultier, Ithaque, 2014). Nous consacrerons le TD à la lecture et l’explication du De la Certitude de Wittgenstein. Il faut donc se procurer cet ouvrage (Gallimard, 2006). Pour préparer ce cours, il est utile de lire (ou relire) les Méditations métaphysiques de Descartes et le premier livre du Traité de la nature humaine de Hume.
N.B. : ne sont joints que les documents distribués en cours qui sont numérisés.

titre documents joints




Haut de page up

rechercher sur iFAC


aide & repérage

logouniv        Le site iFAC est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons